Lundi 13 août 2018, 12 h., France info. Le journaliste parle de l’Aquarius et donne la parole à un élu qu'il présente, "M. Florent Boudié, député La République En Marche".

M. Boudié explique que ce n’est pas à la France de régler le problème posé par les migrants recueillis par le bateau, mais à l’Europe. Pour lui, la conclusion s’impose : pas question que la France laisse accoster ce bateau dans un de ses ports.

M. Boudié flatte l’électorat populiste. M. Boudié a voté les lois qui privent les petites gens de sous voire de travail. Il a voté les lois faisant des cadeaux somptueux aux très riches. Dans sa déclaration à France Info, M. Boudié cajole les petites gens qu'il ponctionnait hier.

Les non-dit de Florent Boudié :

Le bateau transporte 141 migrants. La France compte 66,9 millions d’habitants. Il ne le dit pas.

La France se veut le pays des Droits de l’Homme. Il ne le dit pas.

Le journaliste a présenté M. Boudié comme député de La République En Marche. M. Boudié est aussi conseiller régional appartenant au groupe Socialiste. Il ne le dit pas. Le 25 juillet 2018, M. le député Florent Boudié déclarait à la tribune de l'Assemblée Nationale : "Nous devons tout à la vérité, nous ne devons rien à la politique politicienne".

Dans l'après-midi, M. Le Drian, minitre de l'Europe et des Affaires étrangères annonce sur France Info qu'il n'y a plus de problème posé par l'Aquarius, grace au travail constant qu'il a mené avec ses services. Plusieurs pays d'Europe accueilleront des migrants de l'Aquarius, dont la France, qui en accueillera 60.

                                                                                                       Jean Vircoulon